MOOG 904-A low pass filter

Lorsqu’on évoque  le chef d’œuvre de Bob Moog, on pense en général au Minimoog et dans une moindre mesure au Big Moog. En réalité, le Mini n’était pas directement l'idée de Bob, plutôt allergique à l’idée de construire des petits précablés tous identiques (mais les impératifs financiers se sont imposés et on connaît la suite…).

Sa plus belle création c’est le filtre passe bas qui équipait ses modulaires et qui faisait que les Moog ne sonnaient pas comme les autres : un son rond, compact, énorme, profond, cuivré et terriblement musical… Ce fameux filtre, objet de tous les superlatifs, c’est le Moog 904A, dit « transistors ladder » (ou « échelle de moog ») utilisant 5 paires de transistors NPN. Ce filtre est devenu LA référence et de multiples imitations sont apparues, mais aucune ne peut rivaliser avec l’original protégé par un brevet, ce qui a finalement obligé ARP à développer son propre filtre au lieu de pomper... (et c'est tant mieux car le son "ARP" est tout aussi fabuleux)..

 

Même le filtre du Minimoog (une version simplifiée) n’est pas aussi "bon" à cause d’une erreur de conception. Bon ça c'est la théorie parce qu'en réalité il sont quand même assez proches...  Le 904 sonne trés rond alors que le Mini est plus sauvage (plus brutal) ce qui en fait un tueur pour les leads... Voici ce que dit Yves Usson:

 "Lors de la conception du filtre du Mini, l'ingénieur (Jim Scott) s'est trompé dans ses calculs ce qui fait que celui-ci entre plus rapidement en saturation (NB: un "défaut" que l'on retrouve partout dans le Mini...). Dans le 904A il y a un meilleur étage d'entrée: en fait on n'attaque pas directement la paire différentielle au bas de l'échelle mais on passe pas un préampli différentiel, d'où une maitrise supérieure des niveaux d'attaque du filtre de et de la résonance, de plus le préampli de sortie fait la différence avec une meilleure adaptation d'impédance, donc le son du 904A est moins brut que celui du Mini d'où sa rondeur."

 

A l’écoute, le son avec un grand « S » est au rendez-vous : basses imposantes (et c'est peu de le dire...), rondeur caractéristique, grain fabuleux, tout est là… Un vrai bonheur. Est-ce donc le filtre parfait? Et bien non car il a deux défauts:

  • c'est ultra typé et reconnaissable entre mille, mais est-ce vraiment un défaut?
  • La résonance n'est pas terrible question plage de fréquences: ça auto-oscille correctement mais ça ne descend pas bien bas (le LPF du mini est meilleur à ce niveau)... Donc oubliez les bassdrum. En revanche ça sonne très bien! 

 

Le 904A est responsable des plus grosses séquences de basses jamais produites: Tangerine Dream (chris Franke), Schulze, Moroder… Bien que les basses soient sa grande spécialitée, il est aussi très à l’aise dans les autres registres (leads à la Keith Emerson, FX, séquences cristallines façon « Crystal lake »…).

 

Le 904A est donc un « must have », mais bizarrement aucun projet DIY n’existe et un clone fidèle au modèle coûte dans les 200€ chez Mos Lab ou synthétiser.com… voire beaucoup plus encore ! Attention la pédale moogerfooger n'est pas - a priori - une réédition du 904A, il faut viser la Taurus 3 ou le Minitaur. Récemment Moog a ressorti un module de filtrage mais il est hors de prix...

 

La fabrication fait appel à des composants standards et peu onéreux. MAIS il faut appairer aux petits oignons une dizaine de paires de transistors pour obtenir le grain original du circuit.