Les synthés 100% analogiques

Un peu d'histoire...

Aprés avoir été exterminés par le DX7 qui ouvrait l'ère du numérique, les premiers synthés de technologie purement analogique (électronique discrète) sont revenus avec force sur le devant de la scène. L'engouement pour ces machines vintage est tel que l'industrie s'est remise à fabriquer des synthés analogiques avec + ou - de bonheur. Certains noms mythiques réapparaissent (Moog, Dave Smith, Oberheim..) avec des produits qui tentent de suivre les traces de leurs illustres prédécesseurs. D'autres marques font leur entrée avec des "nouvelles" machines (en fait trés inspirées des anciennes...) comme Studio Electronics, Analog Solutions, Spectral Audio, Alesis avec l'Andromeda, etc...

 

Force est de reconnaître que bien souvent les "new" analos n'ont pas le son de leurs ainés: le Voyager n'est pas le Minimoog, le Little Phatty n'est pas le Prodigy ou le Rogue, le Prophet 8 n'est pas le 5 (ça ressemble plus au P600...) le Mopho n'est pas le Pro-One, le Semblance n'est pas le SEM (que Tom refabrique depuis peu...), etc... Bon ok, ce sont tout de même de bons synthés (c'est toujours mieux qu'un Rompler ou qu'un VA) mais ils ne gagnent pas à être comparés avec leurs ainés.

 

Quant à la modélisation analogique et les fameux clones virtuels soit disant "aussi bons que les vrais", il suffit là aussi de comparer pour comprendre qu'on veut nous faire passer des vessies pour des lanternes (marketing oblige; tiens, ça me fait penser au Nespresso par rapport au "vrai" café...). Même lorsque c'est bien fait (par exemple le minimonsta ou le minimoog V), le son semble plus petit et n'a pas le même impact.

Bref, pour moi la modélisation c'est "autre chose", une forme de synthèse qui ne remplace pas de vrais circuits analogiques. Mais il s'agit de tout un débat que je ne développerai pas ici... D'autant plus que le plus important c'est la musique: on peut faire de la merde avec 20000 € de synthés vintage et des chef d’œuvres avec des plug in (le dernier Tim Blake "no gittar" par exemple...).

 

Bref, passons...

 

Alors partant du principe (c'est plutôt une présomption) que les vieux synthés analogiques demeurent les "must" du genre, je suis parti à la chasse aux occases... Je me suis cependant limité à des appareils financièrement accessibles (donc exit le  Minimoog, l'ARP 2600 ou l'AKS...) et réellement marquants. J'ai surtout acquis des synthés monos pour l'instant, mais je ne cracherai pas sur un Prophet 5 ou un OBX (à défaut j'ai un Prophet 600 et un matrix-1000). D'une façon générale j'ai un faible pour les synthés américains par rapport aux japonais: le son est plus épais, plus gras... (J'ai eu un jupiter 8 que j'ai revendu sans regret alors que je kiffe le Juno 6). Cela dit les premiers Roland (SH-2000, jupiter 4), Korg (minikorg) ou Yamaha (les CS premiers du nom) ont un son chaud trés intéressant.

 

Depuis 2009, je me suis lancé dans la construction de mes propres synthés analogiques modulaires et effets "vintage"; que du bonheur!  

Et mes bricolages ont porté leurs fruits...

Depuis 2016, j'ai créé NRsynth et finalement je me fabrique des clones (pour le son) des dinosaures de la synthèse! Un rêve que je n'aurait jamais cru pouvoir réaliser... et pourtant...